27 avril 2018

Ethique de l'enseignant nouvelle version

  Ethique de l’enseignant Il doit y avoir une certaine correspondance, harmonie, entre l'éthique de l’enseignant et la morale de l'écolier, ou son éthique. L'Ecole est aussi une certaine Idée de l’être humain, c'est ce qui fait, ou faisait, sa force.    Ethique de l'enseignant, c'est-à-dire Conscience professionnelle de l'enseignant: nous sommes responsables des enfants, mais devant qui sommes-nous responsables? Avant tout, devant nous-mêmes. Responsable de l’enfant, ou de l’élève ? On a tendance... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 avril 2018

nous haïssent-ils tant que cela?

Curieusement, les ennemis successifs de l'occident démocratique, les légitimistes et les anti-dreyfusards en France, puis les puissances du centre et de l'orient de l'Europe, Allemagne, Autriche, Turquie, puis les fascismes, puis le bloc communiste et les peuples colonisés, puis les islamistes, ne devaient pas haïr tant que cela les peuples occidentaux, en ce sens qu'ils ont bien pris soin d'inventer que l'occident démocratique était souterrainement gouverné par l'Autre de l'Occident en son sein, par l'Orient au sein de... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2018

les radins

Il y a Plaute bien sûr, et Molière, mais j'avais lu dans Gogol l'histoire des âmes mortes, je ne sais plus quel âge j'avais, c'était en français, pas en russe... Et il y a là un personnage, dont le vice est dit-on le plus monstrueux, et le plus incompréhensible, qui soit, la radinerie. Cette passion qui semble rationnelle, et qui est absurde, garder son or jusqu'à la mort, ne rien donner, tout conserver. C'est que l'argent n'est pas périssable, on se dit peut-être qu'un jour on en usera... Après sa mort, je suppose! ... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 avril 2018

Bienvenue, Emmanuel, au 20003ème visiteur

Bienvenue au 20 003ème visiteur! Et non, ce n'est pas moi-même comme il arrive quelquefois.     C'est Emmanuel Macron!      Qui ça ?? Ah, François Fillon??   Non, Emmanuel, Macron quoi. Emmanuel,  ben, alors, tout de même... Le Président des R..., euh,  de presque tous les François, je veux dire les Français, sur mon petit blog tout helvétique ! Ça fait chaud au cœur de la Banque suisse, ça madame! De la SNCF aussi bien sûr, mais moins... Non, je blague. C'est GOOGLEBOT. Je ne... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2018

Notre conseil pratique du jour

Comment distinguer un vrai pauvre d'un radin? Donnez un billet de 5 euros. Le pauvre le prend ou le refuse, c'est selon, et fait remarquer qu'il n'ira pas loin avec ça. Le radin le plie, le range soigneusement dans son antique portefeuille, et puis il vous demande la monnaie.
Posté par Dilberman à 12:41 - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 avril 2018

W. von Humboldt et Merleau-Ponty. Une vue cavalière

Wilhelm von Humboldt: bien avant Sartre ou Merleau-Ponty, il a pensé le rapport entre l'écrivain et son public sur le modèle de la structure fondamentale, métaphysique, de l'interlocution. Le Je suppose intrinsèquement un Tu, qui à vrai dire peut être moi-même, à la manière des deux côtés d'un ruban de Moebius. Ce n'est pas le Chiasma de Merleau-Ponty. En effet, le Tu est moins une réalité qu'une place dans la langue, comparable à une catégorie kantienne. Un côté du langage. Ensuite seulement, quelqu'un vient habiter ces... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 12:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

08 avril 2018

confusion

Voici ce que me dit, étrange confession, un homme d'autrefois (ou bien une fillette...), qui se prenait au lycée pour Obaldia, ou bien peut-être Oscar Wilde: "J'ai toujours été confus cela dès l'enfance. Je prenais pour ma mère de blondes étrangères, du moment que leurs cheveux longs pendaient, déliés, à mes côtés. De pauvres bourgs perdus les jours de pluie me semblaient Paris. Des comptines d'enfants regorgeaient pour moi seul de sortilèges somptueux, et de mystères sucrés comme un musc étonnant et... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2018

Démenti

Contrairement à ce qui a été écrit ici même par un stagiaire de notre rédaction, viré en conséquence sans indemnité : Le 1er avril NE SERA PAS reporté au vendredi 13 avril. Les catastrophes et les décisions gouvernementales qui ne manqueront pas d'être annoncées dans nos colonnes ce jour-là, même invraisemblables, correspondront donc à de très véridiques informations. Et réciproquement. Comme d'habitude, en somme. La rédaction du sous-sol
Posté par Dilberman à 15:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2018

le mauvais navire, le vieux gréement

  Il est des jours frileux, il est des jours jaunes, des jours fielleux, des jours d'un mauvais aloi, où le corps maugrée et crie à tous les vents, comme un mauvais navire, un vieux gréement. Et on se retourne vers l'Océan. Qu'il est petit cet océan-là, et qu'il est grand, quand on en compte, une à une, les vagues. Je me souviens aussi de la bassine d'eau âcre où je me lavais quand c'était Dimanche et que c'était l'enfance.  Explication: j'aime la couleur jaune, mais elle a mauvaise réputation, on explique ainsi en... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2018

L'île du docteur Moreau H.G. WELLS

"Je suis un cinq doigt, comme toi", dit fièrement l'homme-singe au pauvre naufragé de l'humanité. C'est que le Docteur Moreau tente de fabriquer de l'humain en taillant, de très bon cœur ma foi, dans la chair des singes, des bœufs, des porcs, des pumas et des hyènes. L'homme advient alors en eux, au prix de douleurs dantesques. Comme tout artiste, le Docteur Moreau crée dans la douleur: celle des bêtes. Le laboratoire du Docteur est même surnommé par les pseudo-hommes la maison de douleur. C'est un camp d'humanisation, en quelque... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 18:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,