écrits du sous-sol 地階から

23 février 2019

autorité et enseignement

L'autorité: c'est l'art de se faire obéir sans violence, et sans se justifier non plus à tout bout de champ. Comme tout pouvoir, l'autorité ne se réduit pas à la force. C'est plutôt du point de vue de l'élève la représentation que l'enseignant saura - s'il le faut- rétablir l'ordre, y compris en contraignant. Il est responsable, il répond. Mais l'autorité n'est pas que maîtrise du groupe, c'est une maîtrise consentie, du moins inconsciemment. C'est comme si l'élève se disait qu'il a intérêt, au fond, à cette maîtrise,... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2019

De la succession et du legs

L’on n’attend pas du Droit une parfaite cohérence, mais qu’il vise à la cohérence. Dans certaines conceptions, nous rappelle Pol Boucher, l’on considère pourtant que le Droit devrait procéder uniquement sur un mode interne, c’est-à-dire nourrir ses conclusions des seuls textes positifs, de la lettre. Mais n’est-ce pas oublier que l’origine d’une règle donnée est liée à quelque situation réelle ou typique (caractérisée) et que forcément elle perd de sa légitimité, ou de son applicabilité, quand on s’éloigne de cette... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2019

Rions avec l'antisionisme (2)

Un tout petit peu moins trash: C'est l'histoire de Jacques, le bon Français qui n'a rien à voir avec les Juifs. A la manifestation des Gilets Jaunes, comme il porte une casquette et qu'il a un gros nez, il se fait agresser, injurier et frapper par un Salafiste, également Gilet Jaune. Jacques pleurniche: mais je ne suis pas Juif! Pitié! Ca ne fait rien répond le Salafiste en continuant à lui casser la gueule, moi je ne suis pas antisémite! Je suis antisioniste!
Posté par Dilberman à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2019

Rions avec l'antisionisme

C'est l'histoire du jeune Werther, qui est antisioniste, mais pas antisémite. Ach, lui dit son Kamerad Hans, Du vermisst doch etwas. Il te manque quand même quelque chose. Bon, ça fait rien, viens avec moi, c'est l'heure de trier les juifs du convoi qui vient d'arriver à la Judenrampe...  
Posté par Dilberman à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2019

On m'a souvent, constamment, accusé de pessimisme. Et pourtant, au vu de ma vie privée comme à celui de la marche du monde, j'ai surtout péché par optimisme. Enfin  par insuffisance de mon pessimisme, jamais assez radical pour être véridique.
Posté par Dilberman à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2019

Laïcité à l'école

La laïcité  a- Définir la laïcité Présentée comme une « valeur » de la République et de son école, la laïcité est devenue dans notre pays l’autre nom du débat autour de la place du religieux et en particulier de l’islam. Dans quelle mesure l’appartenance religieuse ne remet-elle pas en cause l’unité de la communauté nationale, voire la valeur de fraternité entre tous nos concitoyens ? Cependant, la laïcité est avant tout un principe d’organisation du rapport entre l’Etat, et son école, et les différents cultes.... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 janvier 2019

Proust, Lacan, Ravaisson, la Rochefoucauld

  L'amour n'est pas l'amitié, même s'il se doit d'intégrer de l'amitié. Il est en soi passion, à la fois celle de posséder, de s'assimiler l'autre, de régner dit La Rochefoucauld. Ou bien au contraire celle de se perdre en lui, en l'amour, en l'aimé, vertige, et en même temps vertige qui a un point d'appui, mais pour mieux se perdre: l'autre, ou son mystère. C'est ici la mystique de l'amour. Ravaisson. Ou bien il est les deux - et les trois - à la fois, ou successivement. Il tend non à la confiance mais à la fusion. Et... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 15:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2019

amour

Mon amour, voici que ce n'était déjà plus l'amour, ce n'était plus sa douleur, ce n'était plus sa douceur. Ce n'était plus ta joie fragile car tu étais fragile, mon amour, frêle, et douloureuse, A mon image, à ton image, ô l'amour. Ce n'était plus toi, ce n'était pas toi, C'était une jeune fille, ou bien un jeune chat, ou un chien, un moineau, Une ombre sur le chemin, un arbre, une étoile, que je prenais pour toi, l'amour. Mais ce n'était pas toi. Tu étais chétive, mon amour, sur tes talons trop... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2019

du réalisme naïf

L'on peut être étonné de lire chez des auteurs compliqués, des phénoménologues éminents, que nous percevons les choses en elles-mêmes, c'est à dire telles qu'elles sont. Cela correspond en effet à l'expérience commune. Si je suis myope, la chose m'apparaît floue, je la rapproche et il me semble alors qu'il ne manque plus rien à ma perception, que la chose m'apparaît dans sa complétude. Les Stoïciens parlaient alors de représentation compréhensive, comparée à un poing enserrant fermement la chose, ou encore à un sceau parfaitement... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 janvier 2019

l'âge de fer

 Avertissement: la plus grande part du mal est commise par des gens qui n'ont jamais choisi entre le mal et le bien. Ils ont cru que c'était une question trop futile pour eux, hommes sérieux, de chiffres, et qui comptent les sous et les cadavres comme d'autres comptent les étoiles! Avocat du malheur, croyais-tu donc que je ferais ma vérité de ton poison, de ton mensonge? Me connaissais-tu si mal? Et comment aurais-tu pu me connaître? Toi, l'ignorant de toute chose? Tu étais bien fier de toi, Moujik insolent, fier de... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 janvier 2019

De l'angoisse

Quelque chose que je n'ai pas su oublier, et dont je ne me souviens pourtant pas. Cela m'apparaît tel ses hallucinations à Macbeth, cela m'apparaît comme une réalité extérieure, et je ne reconnais jamais ce dont il s'agit. En tout cas je n'en tire aucun enseignement, et je ne mûris point. C'est comme si cela venait de m'arriver et que j'étais encore celui que j'étais auparavant. Mais l'angoisse m'avertit, en somme, que plus rien n'aura plus jamais le goût de l'innocence. Si du moins l'innocence avait un goût.
Posté par Dilberman à 18:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 janvier 2019

La crise de l'école - version actuelle

Y a-t-il une crise de l'Ecole, Ou bien s'agit-il, comme le croient certains sociologues,  d'un simple serpent de mer médiatique? Car qu'il y ait des difficultés localisées ne signifie pas pour autant une crise. Les métiers sans problèmes sont ceux qu'on ne fait pas. Et certes, le thème est loin d'être nouveau puisque (sans remonter à Platon!) Péguy, dès 1903 affirmait qu'il n'y avait pas de crise de l'éducation, mais une crise de vie, de civilisation. (...) Ia crise de l’enseignement n’est pas une crise de... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2019

Rions avec les Gilets jaunes

On connait la blague du tapeur (Schnorrer) surpris par son bienfaiteur en train de déguster au restaurant le plus cher de la capitale du saumon à la crème. "Eh bien quoi? Quand je n'ai pas d'argent, je ne peux pas, quand tu m'en donnes, je ne dois pas... Alors quoi, quand est-ce que  j'en mange, moi, du saumon à la crème?" Bref, on peut universaliser la maxime: "Tu ne mangeras pas de saumon à la crème!" Les gilets jaunes, c'est au fond le même principe. Leur maxime est universalisable, dirait notre ami Kant! Si tu es gilet... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2019

Genèse du dogme - Gilets jaunes

  Je vois que Cyrulnik explique les Gilets jaunes à l'aide des mêmes notions que j'utilisais ici naguère (en juin 2018). Au risque du psychologisme, mais cela complète utilement la sociologie de la démocratie et de sa perversion totalitaire, je veux dire le couple Arendt/Tocqueville. Selon lui, l'homme instable, peu structuré, à la personnalité ouverte à tous les vents, sera le premier atteint par la contagion de la violence, la haine à l'égard des boucs émissaires traditionnels, les juifs, les homosexuels, les... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2019

Théorie de l'information et théorie physique

De par sa forme mathématique (un logarithme de probabilités) la mesure de l'information contenue dans un message ou un système physique est identique à la mesure de l'entropie d'un système. Faut-il, ou non, mettre un signe "moins" devant l'entropie pour définir l'information, qui deviendrait alors de l'entropie négative?   L'information sur un système donné semble bien faire croitre l'ordre de ce système, puisque nous substituons le savoir précis de la disposition de ce système au désordre, qui repose... [Lire la suite]
Posté par Dilberman à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,